Tourisme spatial en low-cost


Le Lynx n'emmène que deux personnes à bord jusqu'à 60 km d'altitude  
De 100 000 à 200 000 dollars, les prix du tourisme spatial ont l'air de commencer à s'échelonner. Le billet le moins cher va à la société Xcor Aerospace basée à Mojave en Californie, comme la firme Scaled Composites qui construit le Space Ship Two pour Virgin Galactic

Le nom de Per Wimmer ne vous dit probablement rien mais cet illustre inconnu de 40 ans, danois et banquier de son état, devrait être le premier à s'envoler à bord du Lynx de la firme Xcor pour un vol balistique en 2012. Les termes de l'accord ont été dévoilés au cours d'une conférence de presse début décembre. Pour accomplir un vol à 61 kilomètres d'altitude, Per Wimmer devra débourser 95 000 dollars pour s'offrir des sensations similaires à celles du futur Space Ship Two de Richard Branson. Seulement, la comparaison s'arrête là.
S'il s'agira effectivement d'un vol balistique qui devrait effectivement présenter les mêmes perspectives qu'un vol au-delà de 100 kilomètres, nous restons en dessous du domaine astronautique et Wimmer ne décrochera donc pas ses ailes d'astronaute

Propulsé par un mélange kérosène-oxygène, l'appareil qui pourra emmener un passager et un pilote, devrait faire une cinquantaine de vols d'essais à partir de 2010 pour une mise en service d'ici 2012.

Trente minute de vol

C'est Rick Searforss, astronaute des missions STS-58, STS-76 et STS-90 (Neurolab) de 1998, qui est le pilote d'essais. Le profil de vol du Lynx devrait être le suivant : l'appareil se propulse à Mach 2 jusqu'à 138 000 pieds, soit environ 42 000 mètres, en trois minutes. Les moteurs se coupent et l'avion poursuivra tranquillement sur une trajectoire parabolique qui doit pouvoir l'amener à atteindre son point culminant : 61 kilomètres d'altitude. Dès lors, le passager pourra vivre une expérience de microgravité durant quelques minutes et contempler la rotondité de la Terre dans toute sa splendeur pour la moitié du prix proposé par Virgin Galactic. Ensuite, l'appareil revient se poser à la manière d'un planeur au bout d'une demi-heure.
Si Xcor Aerospace ne dispose sans doute pas de la puissance d'une société telle que Virgin Galactic(qui revendique déjà 200 réservations pour les futurs vols à bord du Space Ship Two), elle a annoncé avoir conclu un accord exclusif de commercialisation, avec l'agence de voyages RocketShip Tours, qui a déjà recueilli 22 réservations.

 
  Profil du vol de Lynx

 Et bien qu'aucun vol ne soit programmé avant plus d'un an (pour Virgin) il est impressionnant de constater que les prix du tourisme spatial commencent déjà à baisser. Gageons que d'autres acteurs sérieux puissent entrer, à leur tour dans la compétition.